Un traitement comme mode de prévention du VIH/sida

La Colombie-Britannique a obtenu des résultats encourageants relativement à l’utilisation d’un traitement du VIH/sida pour prévenir les nouveaux cas d’infection. Les données ont été présentées par Julio Montaner et Evan Wood, du B.C. Centre for Excellence in HIV/AIDS de la University of British Columbia.

Au milieu des années 1990, Vancouver affichait un des taux d’infection au VIH les plus élevés parmi les pays industrialisés. Les cas étaient concentrés dans le Downtown Eastside (situé à une dizaine de pâtés de maisons d’où se tient le congrès 2012 de l’AAAS). Ce quartier, où vit un grand nombre d’utilisateurs de drogues injectables (UDI), constituait le parfait laboratoire vivant pour étudier de possibles solutions à cette épidémie.

Lire le reste de cet article »

Publié dans Canadian Researchers |

Trouver des solutions aux défis de la globalisation

L’Université de l’Alberta et la Helmholtz Association de l’Allemagne: trouver des solutions aux défis de la globalisation

Publié par Yves Melanson, Fondation Canadienne pour l’Innovation

President Indira Samarasekera

L’union fait la force, comme le dit l’expression. C’est à partir de ce principe que deux grandes institutions ont décidé de s’associer pour mieux relever les défis de demain. La collaboration et l’échange de connaissances en recherche sont au rendez-vous.

La présidente de l’Université de l’Alberta, Madame Indira Samarasekera et le président de la Helmholtz Association en Allemagne, le professeur Juergen Mlynek, ont ainsi rencontré les membres de la presse internationale lors du second déjeuner des médias présenté dans le cadre de la conférence annuelle de la AAAS, à Vancouver.

Deux thèmes de recherche seront au centre des collaborations: l’énergie et l’environnement.

 

Lire le reste de cet article à le blogue de Innovation.ca

L’Université de l’Alberta et la Helmholtz Association de l’Allemagne: trouver des solutions aux défis de la globalisation

Également publié dans Pensez Canada 2012 |

Prédictions relatives à l’océan mondial

On prévoit que l’activité humaine et les changements environnementaux auront d’importantes répercussions sur la santé de l’océan mondial. Il n’est toutefois pas possible, pour l’instant, de prédire quelles seront ces répercussions ni où elles se produiront. Ainsi, le programme Nereus, un réseau international de recherche et de sensibilisation offrant des conseils stratégiques fondés sur la recherche par rapport à ces enjeux a été créé en décembre 2010 dans le cadre d’un partenariat entre la University of British Columbia (UBC) et la Nippon Foundation. Le programme Nereus « vise à connaître l’état de l’océan mondial et à savoir comment préserver la santé de l’océan et les fruits de la mer pour nos enfants et nos petits-enfants ».

Lire le reste de cet article »

Publié dans Canadian Researchers | Mots-clefs : |

Arctique-Ouganda : une histoire d’eau

À première vue, il ne semble y avoir aucune similarité entre les problèmes associés à l’eau que connaissent les peuples autochtones de l’Ouganda et ceux des régions inuit du Canada. Pourtant, Sherilee Harper en a trouvé.

Détentrice d’une bourse d’études supérieures du Canada Vanier, Mme Harper étudie la santé des peuples autochtones à l’University of Guelph. Elle examine notamment la manière dont les conditions atmosphériques ont un impact sur les maladies hydriques dans les régions arctiques et dans les régions du sud-ouest de l’Ouganda.

« Les similarités entre les problèmes observés dans ces deux régions du globe sont multiples, explique la chercheure. Et l’une des principales causes est le changement climatique. La hausse des températures ainsi que les chutes de pluie et la fonte des neiges, qui sont plus fréquentes, entraînent l’augmentation de la charge d’organismes pathogènes dans l’eau. Résultat : dans l’Arctique comme en Ouganda, le risque d’exposition à des maladies d’origine hydrique est accru – que l’eau provienne des ruisseaux ou du robinet. »
Lire le reste de cet article »

Également publié dans Pensez Canada 2012 |

Multiples occasions de faire progresser la législation canadienne sur les océans

La fonte des glaces dans le Grand-Nord offre de multiples occasions de faire progresser la législation canadienne sur les océans, selon David VanderZwaag, titulaire d’une Chaire de recherche du Canada

La fonte des glaces qu’entraîne le changement climatique dans l’Arctique se produit beaucoup plus rapidement que les spécialistes ne l’avait imaginé. Elle a aussi pour effet d’ouvrir de nouvelles routes navigables et de susciter un intérêt croissant envers le développement des ressources naturelles et le tourisme régional. Voilà pourquoi, selon un éminent spécialiste de la gestion des océans, il importe que le Canada fasse progresser sa législation sur la navigation, sur la gestion des océans et sur la protection de la biodiversité marine.

David VanderZwaag, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le droit de la mer et la gestion des océans, est d’avis que, même si le Canada fait face à des difficultés croissantes en ce qui concerne la gestion de l’Arctique – en raison d’une activité régionale accrue et d’un intérêt grandissant envers le développement des industries du pétrole, du gaz et des minéraux de cette région – il a le potentiel de jouer un rôle prépondérant par sa gestion de ses océans et par l’adoption de pratiques en matière de développement durable dans le Grand-Nord.
Lire le reste de cet article »

Également publié dans Pensez Canada 2012 |

Les écosystèmes marins et le changement climatique

Un titulaire de chaire d’excellence en recherche du Canada détermine la manière dont les écosystèmes marins dans les régions arctiques réagissent au changement climatique

Au cours d’un petit-déjeuner de presse portant sur l’Arctique et les océans, tenu à Vancouver le 17 février 2012, Marcel Babin, titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière arctique du Canada à l’Université Laval, a parlé de ses recherches sur les effets des changements environnementaux dans les régions arctiques.

Axée sur les micro-organismes qui vivent dans l’Arctique, la recherche de M. Babin pourrait bientôt permettre aux chercheurs d’obtenir l’information dont ils ont besoin pour estimer avec exactitude l’impact environnemental d’événements tels que les déversements de pétrole et le changement climatique, et ce, alors que d’autres changements environnementaux se produisent en même temps.

Par exemple, M. Babin a découvert que la fonte de la glace marine entraîne une augmentation de la quantité d’algues présentes dans les eaux arctiques. D’ici la fin de l’année, les modèles qu’il a mis en place auront donné des résultats préliminaires qui permettront de prédire les taux de production d’algues dans l’océan Arctique pour les dix prochaines années.
Lire le reste de cet article »

Également publié dans Pensez Canada 2012 |

Sommet des chaires d’excellence en recherche au Canada

Les meilleurs chercheurs internationaux assistent au Sommet des chaires d’excellence en recherche au Canada

Affiché par Michael Adams
De l’élaboration de groupes motopropulseur hybrides à la communication avec les personnes en état végétatif, en passant par toutes les étapes entre les deux, douze des plus grands chercheurs internationaux ont fait des présentations style pecha kutcha de leurs travaux au Sommet inaugural des chaires d’excellence en recherche au Canada au Robson Square de l’UBC le 15 février.
« Le Sommet des CERC a constitué un excellent moyen de communiquer les résultats de la recherche à un vaste auditoire d’une manière accessible et agréable, a déclaré Adrian Owen, titulaire d’une chaire d’excellence en recherche du Canada sur les neurosciences cognitives et l’imagerie à Western University. De point de vue d’un chercheur, il est fascinant de découvrir ce qu’effectuent les chercheurs des autres CERC, surtout que cela peut entraîner de nouvelles collaborations et orientations de recherche. »

Lire le reste de cet article »

Également publié dans Events, Pensez Canada 2012 | Mots-clefs : |

Les Étoiles montantes du Canada en santé mondiale à l’AAAS

Nous attendons avec intérêt une autre grande conférence de l’AAAS. Ken Simiyu (agent de programme) et moi-même (Raymond Shih, analyste, stratégie et opérations) représenteront Grands Défis Canada à Vancouver du 16 au 20 février.

Grands Défis Canada vient d’annoncer la plus récente liste de gagnants du programme Les Étoiles montantes du Canada en santé mondiale, qui vise à appuyer des idées audacieuses provenant des meilleurs et plus brillants jeunes talents canadiens en vue de résoudre des problèmes de santé mondiale. La prochaine ronde de ce programme ainsi qu’un programme parallèle consacré au développement d’innovateurs ailleurs dans le monde sont ouverts jusqu’au 23 mars prochain.

Ken et moi attendons avec intérêt l’occasion d’échanger avec des innovateurs potentiels au sujet de notre programme, d’en apprendre davantage sur l’évolution de la science dans le monde et de profiter de l’une des plus belles villes au monde, Vancouver! Nous espérons avoir l’occasion de vous rencontrer; sinon, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Twitter (@kenssimiyu, @rvshih, @gchallenges) ou par courriel (Stars@grandchallenges.ca).

Également publié dans International Collaboration, Pensez Canada 2012 | Mots-clefs : , , , |

Bienvenue à nouveau à l’AAAS!

Pour la première fois en 30 ans, le Canada est fier d’accueillir la réunion annuelle de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) à Vancouver, en Colombie-Britannique.

En plus de rencontrer d’autres participants et de se renseigner sur les grands développements dans le monde captivant de la science, la rencontre de cette année offre au Canada une précieuse occasion de mettre en valeur son leadership international. Comme vous pouvez l’imaginer, Grands Défis Canada est particulièrement enthousiasmée par le solide leadership dont fait preuve le Canada en santé mondiale. Pour en apprendre davantage, visitez le Pavillon du Canada à la salle d’exposition de l’AAAS, du 17 au 20 février.

Ken Simiyu (agent de programme) et moi-même (Raymond Shih, analyste, stratégie et opérations) représenteront Grands Défis Canada lors de cette réunion. Nous serions enchantés de vous rencontrer à cette occasion. N’hésitez pas à communiquer avec nous sur Twitter (@kenssimiyu, @rvshih, @gchallenges) ou par courriel (Stars@grandchallenges.ca).

Grands Défis Canada vise à financer des idées audacieuses susceptibles d’avoir un impact majeur sur la santé dans le monde.

Également publié dans International Collaboration, Pensez Canada 2012 | Mots-clefs : |

Changement climatique et santé des Autochtones

Sherilee Harper, titulaire d’une bourse d’études supérieures du Canada Vanier à l’Université de Guelph, mène des recherches sur la santé des peuples autochtones.

Elle étudie plus précisément l’impact potentiel du changement climatique sur la qualité de l’eau potable de surface et les maladies infectieuses gastro-intestinales dans l’Inuit Nunaat.

Sherilee présentera un exposé lors du petit-déjeuner à l’intention des membres de la presse de l’AAAS sur le thème des océans et de l’Arctique :

vendredi, le 17 février 2012
salle 306, Vancouver Conference Centre
8h00 – 9h00

Renseignements pour les médias : Relations avec les médias des IRSC, 613-277-8045.

Également publié dans Events, Science and Media, Pensez Canada 2012 | Mots-clefs : |

Médecine personnalisée

Symposium de l’AAAS

Médecine personnalisée : améliorer les résultats sur le plan de la santé au moyen de la recherche

Les soins de santé doivent se transformer en un système prédictif, préventif et précis de soins personnalisés, qui comporte une sensibilisation accrue au style de vie et aux changements du style de vie préconisant la prévention.

Le domaine de la médecine personnalisée contribuera largement aux interventions ciblées et précoces qui permettent d’améliorer les résultats cliniques.

En plus de favoriser une révolution rapide, les nouvelles technologies permettent aux chercheurs et aux cliniciens de mettre en application des changements du style de vie axés sur la prévention, ainsi que d’analyser les risques d’être atteint d’une importante maladie chronique, la présence ou le rythme d’évolution de la maladie et la réaction au traitement. Elles permettent en outre aux cliniciens de traiter des patients au moyen de médicaments ciblés pour en accroître l’efficacité et en réduire la toxicité.
Lire le reste de cet article »

Également publié dans Science and Media, Pensez Canada 2012 | Mots-clefs : , |