Pépinières d’étoiles

Ken Tapping, le 29 août 2012

Pour voir d’excellentes photos illustrant notre propos de la semaine, voyez les images des galaxies Messier 33 et Messier 51 sur le site Web du télescope Canada-France-Hawaï (TCFH). Ces illustrations et d’autres montrent bien la qualité des photos que permettent de réaliser les observatoires terrestres, pourvu qu’ils disposent d’appareils d’optique et d’imagerie à la fine pointe de la technologie. L’adresse du site est http://www.cfht.hawaii.edu/fr/.

Notre système, qui comprend le Soleil, les planètes – dont la nôtre – et une foule d’objets, n’est qu’un microscopique grain de sable dans l’immense spirale galactique que nous appelons « Voie lactée ». Cette dernière renferme des milliards d’étoiles et de planètes. Les images prises avec les télescopes comme le TCFH nous donnent une idée du trésor de bijoux cosmiques qui nous sert d’écrin. Malheureusement, d’où nous nous trouvons, c’est-à-dire nettement à l’intérieur de la galaxie, il est très difficile d’avoir une vue d’ensemble de celle-ci et de ce qui s’y passe. Des projets comme l’Étude canadienne du plan galactique nous en apprennent davantage sur les évènements qui se produisent dans notre voisinage immédiat (qui dans la série Star Trek correspond au quadrant Alpha) et à ses environs; c’est à peu près tout ce que l’on peut voir de la Terre.

Pépinières d’étoiles

Publié dans Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

L’infonuagique à l’affût du big-bang

Le partage mondial de données repousse les frontières de la science

Les scientifiques du monde entier cherchent des indices révélateurs sur la naissance de l’univers parmi l’avalanche de données issues de l’accélérateur de particules du CERN. Pour que les scientifiques puissent consulter ces dernières, on a besoin d’un réseau international d’ordinateurs tel que le milieu de la recherche n’a encore jamais connu.

La quête du « boson de Higgs », cette particule ésotérique, ainsi que d’une réponse à d’autres mystères de la physique, a débouché sur une collaboration sans précédent. Partout sur la planète, des milliers de scientifiques rassemblent, échangent et analysent simultanément les incroyables flux d’informations qui émanent du puissant accélérateur exploité par le CERN, le laboratoire européen de physique des particules.

Le CERN abrite le Grand collisionneur de hadrons, énorme machine dans laquelle les protons à haute énergie se heurtent pour engendrer des particules exotiques – minuscules poussières qui ne vivent qu’un infime instant et qui se fragmentent elles-mêmes en particules plus petites. Ces collisions imitent en miniature les réactions survenues immédiatement après le big-bang et devraient nous fournir des indices précieux sur les premiers instants de l’univers.

L’infonuagique à l’affût du big-bang

Publié dans Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

Un fauteuil roulant ultraléger

En 2004, Éric Simoneau, diplômé en administration des affaires de HEC Montréal, et David Gingras, diplômé en génie de la production automatisée de l’École de technologie supérieure (ÉTS), ont l’idée de concevoir un fauteuil roulant qui soit deux fois plus léger qu’un fauteuil traditionnel tout en étant plus résistant et abordable.

« Au départ, la nouveauté était de recourir au carbone, explique Éric Simoneau, président de Motion Composites. Nous avions déjà formulé un concept, réuni un petit capital de démarrage et savions qu’il n’y avait à l’époque aucun fauteuil en matériaux composites sur le marché. Mais il nous restait à le fabriquer. »

Les deux fondateurs se tournent donc vers le Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) pour développer l’ingénierie des composites afin de se lancer en fabrication. Georges Lagacé, conseiller en technologie industrielle (CTI) du PARI-CNRC, prend leur dossier en main et réunit une équipe de professionnels pour suivre leurs progrès, notamment dans le domaine de la santé et dans le secteur des composites.

Un fauteuil roulant ultraléger

Publié dans Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

Des casques légers pour les soldats canadiens

Une nouvelle génération de casques légers, créée pour les soldats canadiens, pourrait atténuer les risques de traumatismes crâniens lorsque des dispositifs explosifs de circonstance endommagent les véhicules militaires.

En Afghanistan, ces bombes, dissimulées le long des routes, ont fait de nombreuses victimes. Cependant, les fragments projetés lors de l’explosion n’en sont pas toujours la cause. En effet, la puissance même de la déflagration peut engendrer des blessures dues aux impacts et des commotions chez ceux qui occupent le véhicule. Puisque le casque de combat offre une certaine protection contre de tels impacts, le ministère de la Défense nationale (MDN) oblige les soldats à en porter un quand ils se déplacent. Le poids et la couverture du casque ajoutent cependant au fardeau des militaires, surtout aux endroits où il règne une chaleur torride. Réduire le poids du casque de combat et accroître la protection qu’il dispense constituent donc des priorités pour le MDN.

Des casques légers pour les soldats canadiens

Publié dans Quoi de neuf ? | Autres mots-clefs : |

Vivre dans l’espace

Au cours des années à venir, les gens passeront plus de temps dans l’espace. Avec les technologies actuelles, les périples dans le système solaire demanderont des semaines, des mois, voire davantage. On pourrait aussi assister à des séjours prolongés sur des bases lunaires ou martiennes.

Un des objectifs de la Station spatiale internationale consiste à établir s’il est possible de vivre et de travailler longtemps dans l’espace. En plus d’être une plateforme pour l’étude de la Terre et de l’espace, ainsi que de concourir au développement de nouvelles technologies, la station a un autre grand sujet de recherche : les astronautes eux-mêmes. Quelles difficultés pose la vie dans l’espace? Comment les surmonter?

Vivre dans l’espace

Publié dans Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

Générer de l’électricité pour les avions de demain

Si son aspect, son arôme et son goût étaient des plus ordinaires, la manière dont ce café a été préparé l’était beaucoup moins. Le 22 novembre, le Conseil national de recherches (CNRC) et Boeing Commercial Airplanes ont en effet fait du café avec du pouvoir généré par de l’hydrogène, prouvant que les piles à combustible à hydrogène pourraient servir à procurer de l’électricité dans les avions.
Générer de l’électricité pour les avions de demain

Publié dans Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

Le générateur de nombres quantique à diamant

Il y a 50 ans, devant le surprenant caractère aléatoire de la théorie de la mécanique quantique, Albert Einstein avait déclaré que Dieu ne jouerait pas aux dés avec l’univers. Pourtant, dans les caves d’un édifice de la promenade Sussex, à Ottawa, une équipe de physiciens du CNRC s’est engagée dans une délirante partie de « dés cosmiques ».

Le générateur de nombres quantique à diamant : un bijou pour le cryptage de haute sécurité

Publié dans Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

Fond d’écran du mois de janvier

2012-01-01 – Ombre laser : Ombre d’équipements montés sur une table d’essais découpée sur un mur par un laser à colorant pulsé rouge et vert sur un mur d’équipements montés sur une table d’essais laser photographiée en pose prolongée dans un laboratoire de lasers femtoseconde à l’Institut Steacie des sciences moléculaires du CNRC du Conseil national de recherches du Canada.

1024 x 768  |  1280 x 800  |  1280 x 1024  |  Image originale

Publié dans Images, Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

Un chercher vous répond: Auto hybride

Vidéo : Combien d’autos hybrides suffirait-il pour aider à réduire le réchauffement de la planète?

Un chercher vous répond: Auto hybride

Publié dans Demandez-le à un scientifique, Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |

Fond d’écran du mois de décembre

2011-12-01 – Pangia : Cristal d’acide benzoïque éclairé par de la lumière polarisée et photographié à travers un microscope optique.

1024 x 768  |  1280 x 800  |  1280 x 1024  |  Image originale

Publié dans Images, Quoi de neuf ? | Mots-clefs : |